Actualités

Un orphelinat existe à Ouagadougou depuis 1931, créé par les Missionnaires d'Afrique. Le présent article décrit brièvement son histoire, et son évolution récente, en particulier le déplacement du centre par manque de place sur les lieux originels.

Cet article paru dans le bulletin du diocèse de Maradi, au Niger, met en relief les problèmes de famine à venir lors de cette année 2012 à peine commencée. La même situation, d’après toutes les sources consultées sur internet, est valable pour les quatre autres pays du Sahel : Mali, Burkina, Mauritanie et Tchad.

Comme chaque année, les animateurs vocationnels à plein temps de notre province (Terry Madden, Oscar Nyaminane, Jean Ronayette et Ha-Jo Lohre) se sont retrouvés après Noël à Ouagadougou pour animer une récollection de trois jours pleins pour 32 jeunes. Cette fois-ci, c’est le « Pélican » qui a accueilli 19 jeunes du Burkina Est (Terry), 5 du Burkina Ouest (Jean), 5 d’Abidjan et 2 du Togo (Oscar) et last not least, Paul, du Mali (Ha-Jo).

Deux bâtiments (une maison d'accueil et un centre pour jeunes) sont en construction au Secteur 25 de Bobo-Dioulasso. Le terrain, d'un peu moins de deux hectares, était un verger de manguiers. Seuls quelques arbres ont dû être enlevés pour pouvoir accomplir les travaux. Le terrain a été acquis depuis 2008, et les travaux de construction des deux bâtiments ont commencé en décembre 2010. L’achèvement, prévu initialement pour fin novembre 2011, est pour l’instant remis à la fin février 2012, si tout va bien !
Voir le texte et les photos ci-dessous.

Les Soeurs Missionnaires de Notre Dame d'Afrique, appelées aussi "Soeurs Blanches", fêtaient le 17 décembre dernier l'arrivée de la première caravane de 8 soeurs à Ouagadougou, en 1912. Ainsi s'ouvrait la célébration du centenaire de l'arrivée des soeurs au Burkina Faso, célébration dont la clôture est prévue pour décembre 2012.