Témoignages

 

Père Serge TraoréSerge Traoré, ordonné prêtre en 2003, Missionnaire d'Afrique burkinabè de 35 ans, partage avec nous son aventure vocationnelle qui l'a conduit de Côte d'Ivoire au Rwanda.

Anselme TarpagaAnselme Tarpaga, étudiant au Séminaire de théologie au Kenya, a fait son stage en Algérie de 2002 à 2004. A la fin de son stage, il reconnaît que Dieu lui-même est missionnaire et qu’il a déjà atteint les peuples avant lui.

Jean_Paul GuibilaAprès son ordination en juin 2001, Jean-Paul Guibila a été nommé dans la province Sud-Est Congo, paroisse de Kipaka. En bon jeune, rêvant de transformer le monde par toutes sortes d'activités, il partit pour sa paroisse, plein de rêves et d'enthousiasme. La lune de miel ne dura que 8 mois : les bruits de botte se firent bientôt entendre… Nous vous livrons une lettre qu’il a écrite en avril 2003.

Zacharie SorghoZacharie Sorgho nous relate son expérience de stage dans le Karamoja, en Ouganda, là où les hommes ne s’habillent que d’une kalachnikov :
« J'observais et essayais de comprendre les choses en raisonnant, mais ce n'était pas le bon chemin. Avec l’aide de ma communauté, j’ai laissé de côté mes peurs et j’ai commencé à sortir pour les rencontrer et bavarder avec eux. J’étais sûrement considéré comme un étranger, mais pas comme un ennemi… »

Michel OuédraogoMichel Ouédraogo, originaire du diocèse de Kaya, a été ordonné prêtre dans la Société des Missionnaires d’Afrique le 19 juillet 2003 et est parti en République Démocratique du Congo où il avait vécu deux ans de stage, de 1998 à 2000, au moment où la guerre civile éclatait.
Il nous raconte comment des guérilleros attaquent la mission : avec les autres missionnaires, il est arrêté, laissé nu et ligoté dans la cour de la mission, menacé de mort pendant des heures, puis libéré par d'autres soldats. Pendant sept mois, il est impossible de sortir. Là, il découvre un Christ traqué, humilié, mais qui continue à aimer et qui l’invite à l’Amour.

Sous-catégories

Les informations sur nos maisons de formation datent de quelques années, et nous avons demandé aux responsables de ces maisons de nous donner des nouvelles plus récentes.
La première réponse reçue vient de Samagan, le noviciat près de Bobo-Dioulasso (lire la suite)

 

La deuxième réponse nous a été donnée par la "Maison Lavigerie", notre maison de formation à la périphérie de Ouagadougou, où les candidats ont leurs trois premières années de formation (lire la suite)