Actualités

Pluies au Tchad: les régions rurales soulagées, Ndjamena sous les eaux

Au quartier Amtoukiou, les habitants ont les pieds dans l’eau, a constaté notre correspondante à Ndjamena, Aurélie Bazzara-Kibangula. Pelle en main, Emmanuel, épuisé, tente de sauver sa maison. « Notre maison est toute cassée, et carrément remplie d’eau. Je suis en train de creuser [pour évacuer l’eau]. »

 

Son voisin, boubou humide sur le dos et pieds dans la boue, est désespéré. Sa maison vient juste de s’écrouler. « Je n’ai plus rien. Sur les cinq chambres que j’avais, il m’en reste deux et elles sont en train de s’écrouler. Mes enfants dorment sur un tapis qu’on a posé au milieu de la cour. Je n’ai même plus les mots. J’ai tout perdu ! » 

Un peu plus loin, Armand constate les dégâts dans sa maison. « Tous les habits, les canapés, sont complètement mouillés. Les documents sont irrécupérables, à même le sol. Tout est englouti par l’eau. » 

Les habitants se disent inquiets, car la saison des pluies ne fait que commencer. Fatimé, elle, ne décolère pas… « Chaque année, c'est la même chose. L’eau monte dans nos maisons. On est inondé et rien n’est fait pour améliorer les choses. J’ai tout perdu. On ne nous apporte ni natte, ni couverture, ni moustiquaire, ni même du thé. Rien du tout ! C’est comme si on n’existait pas pour les autorités. »

La mairie de Ndjamena n’a pas donné suite à nos demandes d’interview, mais assure que des plans de réponse se mettent en place pour venir en aide aux sinistrés. 

► À lire aussi : Saison des pluies au Tchad: à Ndjamena, les associations se mobilisent pour prévenir les dégâts

Les zones rurales renflouées en eau

Pendant ce temps, les habitants des zones rurales se réjouissent, plus au nord, de ces pluies exceptionnelles dans le sud du pays. Car elles vont renflouer les cours d'eau et donc le bassin du lac Tchad, dont dépendent 40 millions de personnes, comme l'explique le secrétaire général du Ministère de l'hydraulique urbaine et rurale, Mahamat Alifa Moussa.

« Le lac Tchad a perdu 90% de sa superficie, alors qu’il fait vivre plus de 40 millions de personnes dans son bassin conventionnel. Donc cette pluie a une importance capitale, parce qu'elle permet de renflouer le lac Tchad et les autres cours d’eau, et elle permet également la réalimentation des nappes phréatiques. Cette pluie abondante permet également de pratiquer l’agriculture pluviale saisonnière, qui est l’activité principale de plus de 78% de la population tchadienne. Cette eau est la bienvenue »

Joe Biden annonce la mort du chef d’Al-Qaida, tué par une frappe américaine

Les faits 

Joe Biden a annoncé lundi soir 1er août qu’une frappe aérienne américaine à Kaboul, en Afghanistan, a tué le leader d’Al-Qaida, Ayman Al Zawahiri. « Justice a été rendue et ce dirigeant terroriste n’est plus », a déclaré le président américain.

  • La Croix (avec AFP), 

 

Joe Biden annonce la mort du chef d’Al-Qaida, tué par une frappe américaine
 
Capture d'écran d'une vidéo du site spécialisé SITE en février 2012 montrant Ayman al-ZawahiriSITE INTELLIGENCE GROUP/AFP/ARCHIVES

Le chef d’Al-Qaida, l’Égyptien Ayman Al Zawahiri, a été tué dans la nuit de samedi à dimanche en Afghanistan par une frappe de drone américain, a annoncé lundi 1er août en direct à la télévision le président américain Joe Biden.

« Samedi, sur mes ordres, les États-Unis ont mené à bien une frappe aérienne sur Kaboul, en Afghanistan, qui a tué l’émir d’Al-Qaida, Ayman Al Zawahiri », a-t-il lancé lors d’une courte allocution depuis la Maison-Blanche. « Justice a été rendue et ce dirigeant terroriste n’est plus », a ajouté Joe Biden.

Ayman Al Zawahiri était l’un des terroristes les plus recherchés au monde et les États-Unis promettaient 25 millions de dollars pour tout renseignement permettant de le retrouver. Il avait pris la tête de la nébuleuse djihadiste en 2011, après la mort d’Oussama Ben Laden, tué par un commando américain au Pakistan. Introuvable depuis plus de dix ans, il était considéré comme un des cerveaux des attentats du 11-Septembre, qui avaient fait près de 3 000 morts aux États-Unis.

« Tourner la page »

Sa mort permettra aux familles de victimes tuées le 11 septembre 2001 dans les tours jumelles du World Trade Center, à New York, et au siège du Pentagone près de Washington, « de tourner la page », a déclaré le président démocrate.

L’Arabie saoudite s’est pour sa part félicitée « de la mort du chef terroriste d’Al-Qaida » responsable de « la planification et l’exécution d’odieuses opérations terroristes aux États-Unis, en Arabie saoudite et dans plusieurs autres pays du monde », selon un communiqué du ministère des affaires étrangères.

L’attaque au drone a été menée à l’aide de deux missiles Hellfire et sans aucune présence militaire américaine au sol, a précisé un responsable américain, preuve selon lui de la capacité des États-Unis « d’identifier et de localiser même les terroristes les plus recherchés au monde et de prendre des mesures afin de les éliminer ». Ayman Al Zawahiri avait été repéré « à de multiples reprises et pour de longues durées sur le balcon où il a finalement été touché » par la frappe dans la capitale afghane, a-t-il ajouté.

Violation des accords conclus à Doha

Au cours du week-end, le ministre afghan de l’intérieur avait démenti les informations faisant état d’une frappe de drone à Kaboul, indiquant qu’une roquette avait touché « une maison vide » de la capitale. Dans un communiqué publié lundi sur Twitter avant l’intervention de Joe Biden, le porte-parole des talibans avait toutefois reconnu l’existence d’une « attaque aérienne », attribuée à un « drone américain ». Joe Biden a précisé lors de son allocution que l’opération n’avait fait « aucune victime civile ».

La présence d’Ayman Al Zawahiri à Kaboul constitue par ailleurs une « violation claire » des accords conclus à Doha en 2020 avec les talibans, qui s’étaient engagés à ne pas accueillir Al-Qaida sur leur sol, a noté le haut responsable américain. Dans leur communiqué, les islamistes afghans ont également accusé les États-Unis d’avoir dérogé à ces accords, en conduisant une frappe sur leur territoire.

« Nous disons encore clairement ce soir que peu importe le temps que cela prendra, peu importe où vous vous cachez, si vous constituez une menace contre notre population, les États-Unis vous trouveront et vous élimineront », a martelé Joe Biden.

Le président algérien appelle les militaires au pouvoir au Mali à «retourner à la légalité»

 

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune évoque la crise malienne. L’accord de paix signé à Alger en 2015 doit être appliqué, a-t-il déclaré dimanche à la presse algérienne.

« Je demande aux dirigeants actuels du Mali de retourner à la légalité dans les meilleurs délais. » Devant la presse algérienne, le président Abdelmadjid Tebboune a insisté : pour sortir de la crise malienne, il faut des élections, il faut donner la parole au peuple.

Communément appelé le « Grand voisin », l’Algérie partage 1 400 km de frontière avec le Mali et c’est à Alger que l’accord de paix entre le gouvernement malien et les ex-rebelles a été signé en 2015. Dans sa sortie, le président algérien revient sur cet accord : « Tant que l’accord de paix ne sera pas appliqué, les problèmes du Mali persisteront », dit-il.

Depuis sa signature, l’application de l’accord de paix sur le terrain est poussive. Les ex-rebelles ont récemment officiellement déploré « l’abandon de l’accord » par le gouvernement malien de transition, avant de manifester « beaucoup d’inquiétude » face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Les ex-rebelles de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) contrôlent toujours la ville de Kidal située au nord-est du Mali, dans une région frontalière à l’Algérie.

Côte d’Ivoire : qui a l’oreille et l’entière confiance d’Henri Konan Bédié ?

Entre fidèles de longue date et personnalités émergentes, l’inamovible et puissant patron du PDCI a recomposé son équipe. En ligne de mire, les élections locales de 2023 et la présidentielle de 2025. Jeune Afrique vous présente la nouvelle garde rapprochée de l’ancien chef de l’État.

Mis à jour le 31 juillet 2022 à 16:01
.
 
 
 bedie
 
 
 
 

La nouvelle garde.. d’H.enri Konan Bédié. © Montage JA.

 

 

GR_BEDIE_2

 

À LIRECôte d’Ivoire : Ouattara, Gbagbo, Bédié… les dessous du huis clos 

Le 14 juillet, il est venu accompagné de certains de ses plus proches collaborateurs, toujours à ses côtés. Le 10 avril 2021, à l’occasion du 75e anniversaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont il est l’inamovible patron, il avait annoncé sa volonté de moderniser la formation, d’en renforc.er la démocratie interne, de faire une place aux jeunes et de capitaliser sur les ressources internes. Depuis, il a procédé à des nominations et a confié des responsabilités à de nouvelles personnalités.

Il prépare d’aille

GR_BEDIE_3

 

Cadre le plus capé de Daoukro, Niamien N’Goran a présidé le comité d’organisation des obsèques de Marcelin Bédié, frère d’Henri Konan Bédié. Les deux hommes sont très proches. Ministre de l’Économie et des Finances de 1993 à 1999, puis inspecteur général d’État à partir de 2011, il avait été limogé six ans plus tard par Alassane Ouattara.

Vice-président du PDCI, dont il est également le patron de l’inspection, il a présidé le comité d’organisation du 12e congrès du parti en 2013 et son comité électoral en 2016.

GR_BEDIE_4

 

Ce professeur de philosophie à la retraite est l’un des plus proches collaborateurs d’Henri Konan Bédié. Son bureau est adjacent à celui du patron – une seule porte les sépare. Robert Niamkey Koffi est considéré comme une mémoire du parti, dont il connaît bien les textes. D’ailleurs, il y cumule les postes.

Secrétaire exécutif chargé de l’encadrement des membres des grands conseils régionaux, coordonnateur général des élections internes, il était aussi à la tête de la délégation qui a participé au dialogue national. Il a également fait partie de la poignée d’adjoints qui ont accompagné Bédié à la présidence, le 14 juillet, lors de son entretien avec Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo. Ex-porte-parole de Bédié, il en est aujourd’hui l’une des plumes : il rédige en effet la plupart de ses communiqués.

Enfin, il connaît bien Niamien N’Goran pour avoir été son directeur de cabinet lorsque celui-ci était inspecteur général.0.

D’abord directeur de cabinet par intérim pendant l’incarcération de Narcisse N’Dri, titulaire du poste, Bernard Ehouman a finalement été confirmé dans ses fonctions par Bédié en novembre 2021, dans le cadre de la réorganisation du parti. Il s’est également vu confier la collecte et la gestion des ressources financières du PDCI. Il est en effet l’un de ses hommes de confiance.

Proche du couple Bédié depuis des années, il a assuré par le passé la gestion des ressources financières de Servir, la fondation d’Henriette Bédié.

GR_BEDIE_6

 

000000000000000000000Lui aussi proche d’Henriette Bédié, il a connu ces dernières années une ascension fulgurante au sein du PDCI. Conseiller spécial d’Henri Konan Bédié, dont il s’est rapproché après la crise électorale de 2020 – il a contribué à faciliter la levée du blocus autour de la résidence de l’ancien président –, Simon Doho a participé à la réflexion autour de la nouvelle architecture du parti. Et, lorsque des tensions sont nées durant l’élection du président du groupe parlementaire, c’est lui que Bédié a désigné à ce poste convoité. Son profil de technocrate en fait un homme politique atypique.

À LIRECôte d’Ivoire : Simon Doho, l’homme au cœur de la stratégie d’Henri Konan Bédié ?

Proche d’Aziz Thiam, il entretient également de bonnes relations avec les leaders des autres partis, dont Adama Bictogo, secrétaire exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Tous trois ont été des collaborateurs de l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny, décédé en septembre 2021. Simon Doho est également lié à Hubert Oulaye, directeur exécutif du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), dont la défunte épouse était l’une de ses cousines. Les deux hommes viennent de la même région.

GR_BEDIE_7

 

Nommé en novembre secrétaire exécutif en chef adjoint de Bédié, il seconde Maurice Kakou Guikahué. HKB lui a également confié de nombreuses prérogatives. Il est le secrétaire exécutif chargé des sections, des délégations départementales et communales, ainsi que des relations avec les partis politiques nationaux.

À LIRECôte d’Ivoire : dix choses à savoir sur Georges Philippe Ezaley, lieutenant de Bédié

L’ancien maire de Grand-Bassam gère ainsi deux dossiers clés : les alliances et la gestion des délégations. Il a lui aussi appartenu à l’équipe du PDCI lors du dialogue politique. Sur le plan intérieur, Georges Philippe Ezaley a organisé une tournée au sein des sections du parti afin de mieux réorganiser les structures de base.

GR_BEDIE_8

 

Beau-frère de Bédié (il est marié à la sœur de son épouse), il a été l’un de ses collaborateurs à l’Assemblée nationale et à la présidence. Il le conseille désormais sur les affaires traditionnelles. Il est secondé dans ses fonctions par Lambert Kouamé, qui avait joué le même rôle auprès de Charles Konan Banny : il fut d’ailleurs le maître de cérémonie pour les obsèques traditionnelles de ce dernier, et le porte-parole de la famille.

À LIRECôte d’Ivoire : au PDCI, Henri Konan Bédié face à la grogne de jeunes militants

Éloquent dans les langues nationales, N’Dri Yocolly joue parfois le rôle de porte-parole de l’ancien président. Ce fut le cas le 25 juillet, pendant le dernier jour de présentation des condoléances aux proches de Charles Konan Banny, où il est intervenu au nom du parti.

Enfin, HKB est également épaulé par son gendre, Traoré-Adam Kolia, président du Conseil régional de l’Iffou, qu’il avait nommé secrétaire adjoint de la présidence lorsqu’il était au pouvoir.

GR_BEDIE_9

 

Député de Béoumi, dans le centre de la Côte d’Ivoire, il est l’avocat du PDCI, dont il est aussi le secrétaire du conseil de discipline. Jean-Chrysostome Blessy conseille également personnellement l’ancien président sur les questions juridiques. Le 14 juillet, il était au côté de Bédié lors de sa discussion avec Ouattara et Gbagbo à la présidence.

GR_BEDIE_10

 

Après avoir longtemps géré les finances du parti, Thierry Tanoh a été nommé président de la Commission économique, sociale et culturelle du PDCI. L’ancien ministre du Pétrole, de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, qui fut aussi secrétaire général délégué de la présidence, chargé des affaires économiques et financières, est un protégé de Bédié. Ce dernier l’a pris sous son aile depuis qu’il a perdu son père, au début des années 1970.

GR_BEDIE_11

 

Nommée conseillère spéciale chargée de la communication d’Henri Konan Bédié en novembre 2020, Deprou Cyrielle Emmanuelle Koné Obrou est coordinatrice adjointe de la cellule de communication et membre du bureau politique du parti.